• JARGON

    JARGON


    Ici sont répertoriés les termes employés dans le jargon du Fansub avec une explication
    afin que vous puissiez mieux les comprendre.

     

    Hardsub désigne des sous-titres ayant été incrustés dans la vidéo.

    Softsub désigne des sous-titres séparés de la vidéo.
    Ils sont donc disponibles à part de la vidéo.

    Épisode "Prêt" : L'épisode est prêt à être diffusé et sera bientôt disponible.

     

    Voici les différentes étapes que subit un épisode avant qu'il ne soit dans vos mains :

     

    JARGON

    On commence cette petite série de posts sur les coulisses de LFDD avec quelque chose dont vous ne vous attendiez sûrement pas… Les logiciels !

    Et oui avant de parler pratique, parlons des outils !

     

    Au commencement lorsqu’on veut s’occuper d’un drama : on a un fichier vidéo, l’épisode en lui même, et un autre fichier, celui des sous-titres anglais. Dans la team, on traduit à partir de l’anglais, la plupart d’entre nous ne parlant pas coréen ^^

    Pour pouvoir travailler là-dessus, on utilise chez nous un des deux logiciels qui sont connus dans le monde du fansub… Aegisub et Subtitle Edit. Lequel serait le mieux ? C’est une question de préférence :) Évidemment ces deux logiciels sont gratuits, on rappelle que nous ne sommes pas rémunérés pour tout ce que l’on fait pour la team hein :D

    Avec ces logiciels, on peut changer la police d’écriture des sous-titres, leur temps d’apparition et beaucoup d’autres choses dont on reviendra en détail dans les prochains posts :p

     

    Bien sûr quand on rentre dans une team (enfin en tout cas c’est comme ça que ça se passe chez nous ;) ) on ne vous balance pas direct sur le logiciel #tutedébrouillestoutseul, par exemple personnellement (Cido) c’est Mimou qui m’a appris à utiliser Subtitle Edit par webcam interposée. Toute la team est là en cas de besoin et il existe pas mal d’astuces sur le net.

     

    Ensuite le dernier logiciel incontournable (ou presque) chez nous, c’est Discord :D Une plateforme qui nous permet de chatter entre nous et rien qu’entre nous ! Ce qui permet une bonne cohésion d’équipe mais aussi une aide précieuse quand on a un soucis sur notre drama. Bon ok après ce beau discours, soyons honnête sur Discord c’est aussi beaucoup de blabla sur nos vies respectives, nos échanges sur la kpop, les dramas et j’en passe… :p

     

    JARGON

    Ici on va aborder le travail de l’édition ou edit sur un drama. En quoi ça consiste ? C’est le moment où l’on décide de quelle(s) police(s) on va utiliser pour un drama. Vous l’aurez compris, ce n’est pas une étape obligatoire, on pourrait très bien mettre du arial partout et basta, mais dans la team on aime bien proposer des polices qui vont bien avec les dramas en question et faire un rendu joli :)

     

    Où trouver les polices en question ? Il existe deux sites principalement qui en recensent je ne sais combien : DAFONT ou Google Font. Et parmi touuuuuutes ces polices, il faut trouver LA bonne. La police que l’on va utiliser pour les dialogues. Faire des essais sur Aegisub ou Subtitle Edit, parce que parfois on a pas le rendu souhaité, ou alors dès qu’on passe à la ligne, l’écart entre les lignes est trop grand… Il faut aussi faire attention que la police soit bien lisible pour le spectateur.

     

    On peut ensuite passer aux autres types de sous-titres, comme le générique ou le titre, les playback etc… On peut choisir des polices pour chacun de ces types, et vous l’aurez compris les possibilités sont nombreuses.

     

    Cette étape ne se fait pas forcément en premier, mais c’est quand même plus pratique quand c’est le cas ! Une fois qu’on a choisi la police, on peut plus facilement se rendre compte si les phrases longues rentrent bien le cadre par exemple ou si on ne ferait pas mieux de les couper. Faire ce travail en premier lieu rend les choses plus faciles par la suite :) Bien sûr, cela reste notre avis dans la team et toutes les teams ne fonctionnent pas comme ça ;)

     

    Combien de temps ce travail prend-t-il ? Il peut être relativement rapide si on reprend des polices que l’on a déjà utilisées sur d’autres dramas, comme très long, très très long… Les sites DAFONT ou Google Font, contiennent énoooormément de polices, et il peut être dur de prendre une décision, surtout si on est plutôt du genre indécis :p

     

    Toutefois, ce n’est pas la seule chose que l’on fait pendant l’édit. Une fois les polices choisies, pendant le drama certains ajustements que l’on réalise directement sur le logiciel de sous-titres doivent être fait. Pour quelque chose de tout bête par exemple mais importante : la mise en italique. Dès qu’une personne parle mais est hors champ de la caméra, on mets la phrase en italique. Si on voit la personne mais qu’elle ne fait que penser ? Même chose, etc etc. Il faut donc être vigilant. La même rigueur est de mise pour les mises en notes, vous savez les petites phrases qui apportent des précisions qui sont mises en haut de l’écran ? Ce n’est pas les anglais qui les placent là mais bien nous ^^ Pour entrer encore plus dans les détails, on change parfois la couleur de certains textes. Si un panneau est traduit ou lorsque le personnage à l’écran reçoit un sms par exemple, on met la traduction de la même couleur pour que ce soit compréhensible d’un coup d’œil pour le spectateur.

     

    Pour ces cas de figures, certaines teams s’occupent également de tout ça avant l’étape de la traduction. La personne qui traduit peut donc se concentrer uniquement sur sa tâche. Une personne est alors dédiée à ce post ; chez nous ce n’est pas le cas. Pour les choix des polices, soit la personne en charge de la traduction du drama choisit la police (comme certains de chez nous le font, par exemple LN ou moi, Cido) ou sinon c’est Jouss qui prend le temps de le faire. Pour les détails comme la mise en italique, les notes etc, ce travail est effectué lors de la traduction ou pendant les phases d’après.

    On aime travailler ainsi car on peut penser à des nouveaux ajustements pendant la traduction (ou plus tard) ^^

     

    JARGON

    Au sein de LFDD on traduit à partir des sous-titres anglais qui eux-même traduisent le coréen. Jusqu’ici tout est logique. Mais pour le reste on a pas tous les même manières de travailler...

     

    Par exemple certains aiment bien regarder le drama en entier pour ensuite commencer à le traduire, comme le fait parfois LN.

    La plupart d’entre nous préfèrent le traduire en temps réel, en regardant le drama en même temps : comme Jouss, My-Chan, Nini, Mimou-chan, Moreenke ou moi, Cido. Chose que l’on peut faire grâce aux logiciels Aegisub ou Subtitle Edit, car ils permettent de travailler sur les sous-titres en même temps que la vidéo défile. Une fois la traduction faite, on peut regarder l’épisode en entier pour faire une dernière vérification, comme le font beaucoup d’entre nous comme My-Chan, Nini, moi, Cido.

    Et d’autres encore préfèrent, dans un premier temps, traduire les sous-titres sous forme de texte à part. Puis dans un second temps, vérifier que tout colle bien avec la vidéo, comme le fait LoveTheEnd par exemple.

    Shin Min Mi et AgehaYuki ont aussi leur propre méthode en traduisant avec la vidéo qui défile mais sans le son, en mettant l’audio si de temps en temps elles ont un doute. Puis elles peaufinent en regardant la vidéo en entier avec le son et les sous titres.

    Pour ces deux méthodes de travail, cela permet d’écouter de la musique ou de faire autre chose en même temps que la traduction :)



    Pas besoin d’être bilingue ni d’avoir un niveau de malade en anglais pour traduire. En général, l’anglais utilisé dans les dramas est plutôt simple à comprendre, c’est de l’anglais courant ! Il existe de nombreux outils pour aider en cas d’interrogation : des dictionnaires comme Wordreference, et des traducteurs comme Google traduction, Reverso ou Deepl. Bien entendu, ces outils ont leurs limites. Pendant la phase de traduction il faut aussi prendre en compte le contexte dans lequel les mots évoluent et que l’ensemble (phrases et dialogues) soit bien compréhensible pour le spectateur. On a toutes nos préférences niveaux outils, Mimou-chan par exemple n’aime pas du tout Google traduction car il n’est pas au point niveau grammaire et qu’il va donner une traduction en fonction de statistiques et non du contexte (la plus couramment utilisée). De plus pour des termes spécifiques ou des expressions, les traducteurs automatiques sont souvent un peu à la ramasse !

    Heureusement dans notre team, grâce à Discord, on peut facilement demander aux autres de l’aide si on pêche sur quelque chose :D On cherche alors tous ensemble quelle serait la meilleure traduction pour un passage.

     

    Faire ce travail est très instructif et a ses propres challenges. Notamment si vous vous retrouvez à traduire un drama qui porte sur un domaine pointu (médical, policier, juridique…) Vous pouvez demander à LoveTheEnd par exemple, bonjour les termes anglais compliqués ! Petite dédicace à Bobby aussi qui doit vérifier pas mal de choses dans le drama chinois Fighter of Destiny car il fait référence à des livres chinois (évidemment non traduits en français…).

    Parfois on se rend compte aussi que la traduction anglaise ne colle pas tout à fait avec ce que les personnages à l’écran disent grrr. Dans ce cas de figure, la plupart d’entre nous préfère souvent respecter ce qu’on entend à l’oral que se fier trop aux sous-titres anglais ; pour coller le plus possible avec la version originale :D

    Et oui, en tant que dramavore c’est déjà le cas, mais en tant que traducteur ça le devient encore plus : à force on apprend quelques mots en coréen ou aussi comment distinguer le vouvoiement du tutoiement (merci à Plume pour me l’avoir expliqué dans mon cas ! -Cido). Plus on comprend la langue d’origine, plus on se rend compte que la traduction anglaise n’est pas toujours bonne (comme My-Chan par exemple qui comprend en partie le coréen), il faut aussi savoir être flexible et adapter sa traduction. (Et se rappeler que le fansub anglais est tout autant bénévole que le nôtre, ce ne sont pas des professionnels et ils font déjà du bon travail :) )

     

    Enfin, même si on y mets toute notre bonne volonté, on a aussi nos propres limites : nous non plus, nous ne sommes pas des professionnels ! Parfois la phrase en anglais est vraiment trop bizarre et on ne comprend pas ce qu’ils disent en coréen… Il se peut que certains passages ne soient pas traduits de manière très exacte. Mais on essaye toujours de faire en sorte que le tout tienne dans son contexte et soit compréhensible.

     

    Vous l’aurez compris, à force de recherches avec des outils, de débats entre nous... on fait notre maximum dans la team pour que les traductions soient les plus fidèles possibles, à notre niveau ! :D

     

    C’est peut-être l’étape la plus longue mais elle est aussi très gratifiante car on peut vraiment apposer chacun sa “patte” à un drama. Car finalement c’est le traducteur qui choisit comment il va tourner les phrases, s’il va insérer des mots coréens ou non etc… Un drama contient en général de 800 à 1000 lignes à traduire pour un seul épisode d’une heure. Tout dépend du rythme de travail du traducteur mais grosso modo traduire un seul épisode prend au moins 10 à 12h, donc autant vous dire que l’on fait ça en plusieurs jours en général, sinon bonjour les migraines XD En général la traduction se fait petit bout par petit bout, que ce soit par 50 lignes ou 150-200. Evidemment, comme pour toutes les étapes du fansub, il faut concorder ça avec la vie personnelle. Par exemple Shin Min Mi peut mettre 4 jours quand elle a le temps ou parfois 1 mois voir plus.

     

    JARGON

    C’est l’étape qui suit la traduction, en d’autres mots Check = VÉ-RI-FI-CA-TION. C’est le moment où on vérifie dans la traduction que le français… est bien français. On vérifie donc les fautes d’orthographe, les oublis, la grammaire, la syntaxe, on se souvient de ses cours sur les COD/COI…

     

    Mais ce n’est pas la seule chose que le checkeur (la personne qui check donc) va vérifier ! Il doit aussi vérifier que les phrases sont compréhensibles et que l’ensemble tient la route. Si un dialogue n’est pas assez clair, cela peut vite amener à des incompréhensions pour le spectateur ou à de la frustration et nuit donc au visionnage de son drama préféré. De plus il peut être amené parfois à raccourcir les phrases si elles sont trop longues, pour un plus grand confort de visionnage. Dans la même idée, il faut aussi vérifier que l’édit a été correctement fait ! Vérifier par exemple que la bonne police a été mise pour la traduction d’un panneau etc ou la mise en italique.

     

    Quand on check, on corrige directement les sous-titres (qui ont été traduits) sur Aegisub ou Subtitle Edit et on le fait en même temps que la vidéo pour être certain que ça colle avec ce que l’on voit (notamment pour accorder au genre en fonction de qui parle, etc). Certains aiment bien mettre à part les phrases qui posent problème pour régler les litiges à la fin, comme le fait Plume.

    Généralement, on note aussi à part les changements que l’on fait au fur et à mesure, ce qui permet de garder une trace pour le suivant. Enfin en tout cas c’est comme ça que je fais, Cido. :D Pour s’aider il existe un outil très pratique et accessible : Internet ! Pour tout ce qui est grammaire notamment.

     

    Je ne sais pas pour les autres teams, mais chez nous on préfère avoir deux personnes différentes pour la traduction et pour le check. Pourquoi ? Tout simplement parce que même si on est très rigoureux lors de la traduction, on peut toujours laisser passer des erreurs, et qu’il est plus facile pour un œil neuf de les voir.

    De plus, la personne qui check peut aussi apporter son propre avis sur la traduction pour certains passages. Il est donc mieux que le checkeur ait quelques notions d’anglais.

    Parfois l’anglais peut aussi amener à des quiproquos ; si le checkeur a des notions de coréen et s’en rend compte il peut alors corriger pour être au plus proche de l’original, comme c’est le cas de Plume qui prend des cours par exemple :D

     

    Le checkeur travaille en général en étroite collaboration avec son traducteur tout le long du drama. Eh oui, un drama traduit est le produit d’un travail d’équipe  :)

     

    Cette étape est très importante (même si elles le sont toutes finalement :p) car il n’est pas agréable de regarder un drama avec des fautes ou des lacunes. C’est pas la joie non plus quand les phrases ne sont pas françaises et ne veulent rien dire :(

     

    Elle n’est pas nécessairement longue, en fait ça dépend aussi beaucoup du travail de traduction en amont :p Meilleure est la traduction, dans le sens “bien français et sans fautes”, plus rapide et facile sera le Check ! Pour un épisode de 800-1000 lignes de 1h, le check peut prendre 5h, mais peut aller jusqu’à 8h voir plus !

     

    JARGON

    Le Time consiste à placer les sous-titres au bon moment dans les vidéos, la plupart du temps lorsque les personnages parlent. Dis comme ça, ça paraît tout bête, voir pas forcément nécessaire...? Mais pour avoir été formée par ça en premier (Cido), je peux vous dire que cette étape est vraiment utile !

    Que feriez-vous si les sous-titres apparaissaient de façon trop rapide, que vous n’auriez même pas le temps de lire la phrase qu’elle aurait déjà disparue ? Obligé de toujours faire “pause” à chaque dialogue : l’horreur non ?

    Il faut aussi faire attention à ce que les sous-titre s’ajustent avec le son. Par exemple : si un personnage mets du temps à dire sa phrase en entier on peut couper le sous titre en deux. Pour la petite anecdote, les coréens sont du genre à parler à la Yoda, avec des phrases à rallonge : “Tu dois….” silence “donner ça….” silence “à ta fille”. Parfois c’est l’inverse et les personnages parlent à une vitesse folle, on essaye d’ajuster au mieux mais parfois il est nécessaire de raccourcir la phrase.

    Pour finir dans la phase du Time, on ne vérifie pas que les dialogues mais aussi l’apparition de la traduction de texte à l’écran (une pancarte, un texto etc…) et on s’occupe du générique pour que le tout rende bien.

     

    Le Time est une étape par laquelle les dramas dans notre team ne passent pas toujours, car elle est déjà faite en partie par nos amis anglais. Mais ils ne l’a font pas toujours très bien et puis pour certains dramas elle est inévitable. Par exemple pour Fighter of Destiny, on ne peut pas passer à côté. Comme nous n’avons pas réussi à trouver des vidéos de ce drama sans les sous-titres chinois, il faut faire en sorte que les sous-titres français collent parfaitement à leurs équivalents chinois. Pourquoi ça ? Parce que c’est très fatigant pour les yeux de voir des sous-titres décalés et nuit donc au bon visionnage du drama.

    Avec l’arrivée de Goguryo et de moi-même dans la team (Cido), on passe de 1 personne qui sait faire du Time, Mimou-chan, à 3. Donc maintenant de plus en plus de dramas passent par le Time pour un plus grand confort de visionnage :D

     

    Pour ce travail, on utilise Subtitle Edit qui est plus pratique qu’Aegisub de ce point de vue là, et… nos oreilles tout simplement. Même si le logiciel affiche une courbe des sons au moment des sous-titres (ce qui peut aider), il est obligatoire d’avoir la vidéo et le son en même temps qu’on time pour bien se rendre compte de ce qu’il se passe. D’autant plus que la courbe des sons peut être faussée par la musique...

    Il faut être attentif et rigoureux car ça demande beaucoup de minutie. Le Time, par rapport à la traduction et au check, appartient finalement plus à la “technique” et demande d’être un minimum formé. Heureusement, Mimou-chan explique très bien les choses et prend le temps de bien le faire :)

    Une fois le Time finit, on fait une dernière vérification en plein écran en regardant le drama en entier.

     

    Le Time ne doit pas être fait obligatoirement dans une phrase à part. Si la personne en charge de la traduction ou du check sait faire du Time, il peut très bien le réaliser en même temps que son travail, ça ne pose aucun soucis.

     

    On ne dirait pas comme ça mais cette phase prend quand même pas mal de temps. Pour un épisode de 800 lignes on arrive facilement à la fin à 1000 lignes à force d’avoir coupé les phrases (foutus coréens et leur manie de parler… :p) et à 6-8h de travail voir plus. Tout dépend beaucoup du drama, de leur façon de parler etc. Par exemple Fighter of Destiny demande tellement de travail qu’il lui faut plutôt 10-12h pour un épisode. Autant vous dire qu’on ne fait pas cette phase de travail en une seule fois mais souvent en plusieurs jours ou plusieurs semaines.

     

    JARGON

    Cette partie là va être rapide à résumer… C’est la VÉRIFICATION FINALE, dis comme ça, ça en jette hein ?

    Alors vous allez me dire : “C’est bien beau tout ça mais ça sert vraiment à quelque chose ? Surtout si 3 personnes minimum sont déjà passées sur ce drama ? (1 pour la traduction, 1 pour le check, 1 pour le Time)” Eh bien… Oui, toujours oui.

    Même si on se donne à fond pour chaque drama, même si on est capable de rester des heures devant un épisode à travailler dessus… On reste des humains, pas des machines :) et l’erreur est humaine. En plus je rappelle que nous ne sommes pas des professionnels ^^

     

    La phase de QC est donc là pour vérifier que tout est OK dans un drama : la traduction, des phrases claires, un ensemble cohérent, pas d’erreurs, d’oublis, un Time bon, les logos au bon endroit (du genre moi, Cido, qui oublie de remettre les logos une fois le Time fini :p)... Bref tout ça est passé au peigne fin afin de vérifier que l’expérience de visionnage pour vous, dramavores, sera au top ! Il faut donc regarder l’épisode en entier avec la vidéo, le son, les sous-titres pour cette phase.

     

    Dans notre team, c’est notre chef qui se colle à ce travail là, j’ai nommé Jouss ! Dans l’idéal il est toujours mieux que ce travail soit effectué par une personne extérieure au drama (qui n’a pas fait les phases d’avant), pour un regard neuf ! Mais il arrive que Jouss fasse le check et le QC sur certains dramas. Plus le travail en amont a été bien fait, plus cette phase peut être rapide mais il faut en général 2 à 3h quand même pour un épisode de 800-1000 lignes 1h.

     

    JARGON

    Après l’édit, la traduction, le check, le Time, le QChek… Qu’est-ce qu’on pourrait faire de plus sur un épisode ? Vous allez me dire. En fait, à ce moment là du travail il reste un détail à régler : on a toujours un fichier avec la vidéo et un fichier de sous-titres, donc deux fichiers séparés. Or nous proposons dans la team des dramas en Hardsub, c’est-à-dire des dramas dont les sous-titres sont déjà incrustés DANS la vidéo, ce qui nous fait donc un seul fichier ! Si on vous proposait des sous-titres à part de la vidéo, ce serait du Softsub, comme le font certaines teams d’ailleurs ;)

    Pour arriver à ce résultat, il faut donc encoder !

     

    Alors non, “encoder” ne veut pas dire qu’on va faire du codage d’informaticien. On passe tout simplement par un logiciel, AviRecomp dans notre cas ! L’ordinateur doit tourner quelques heures avec ce logiciel pour faire son travail, le temps pris dépend en général de la taille des fichiers. Pour un épisode d’une heure par exemple il faut 4h d’encodage environ.

     

    Une fois l’épisode prêt, tout beau, tout chaud, qui n’attend plus que vous ; il faut bien sûr vous le rendre accessible ! Cette étape porte elle aussi un nom : l’Upload. Elle consiste à mettre l’épisode sur Internet via un hébergeur, comme multi, uptobox et j’en passe. Cette étape dépend notamment de la taille du fichier et de la connexion internet, en général elle prend une petite heure.

     

    Ces deux dernières phases sont dirigées par Jouss en personne avec son ordinateur. Ensuite il ne reste plus qu’à faire un joli article sur le blog pour prévenir de la sortie de l’épisode, que Jouss va publier et un post Facebook que LoveTheEnd et moi-même, Cido (ou d’autres membres de la team s’ils veulent apporter leur touche) avons préparé en amont.



    Merci de respecter notre travail ;-)

     

    Jouss